BIENVENUE sur la nouvelle version du site de St Germain-près-Herment ! 
ST GERMAIN-PRES-HERMENT 
Puy-de Dôme

84 habitants (Insee 2015)
750 m d'altitude moyenne
1682 hectares
10 hameaux 

contact : stgermainph@yahoo.fr
2005-2018- Chantal Brunner

site non officiel
principalement dédié à l'histoire de cette commune
 

                            


 

 

la population

la paroisse

 les étangs 

   l'école

le dolmen

 généalogie

photos

 à vendre



Croisons de foin (en général composés de 13 gerbes) réalisés lors de la fête du pain
 

  Situation géographique et administrative       
 
                                                             

















 

St Germain-près-Herment se situe dans le  Pays des Combrailles , en limite avec la Corrèze.

Trois sites internet vous offrent toutes les informations touristiques, historiques ou culturelles sur cette région d'Auvergne :
Les Combrailles    
Pays des Combrailles    
T
élé Combrailles

La commune fait partie du canton d'Herment qui comprend Herment, Prondines, Sauvagnat, Verneugheol et Tortebesse.
 

 


MAIRIE ouverte les lundi et jeudi matin de 9 à 12 h

 Actualités locales : "pays de Giat"

Festivités et animations  autour de Giat et Herment 
 

Cartographie


(cliquez)
La carte de Vaugondy , en 1753, mentionne "St Germain"


(cliquez)
La carte de Cassini nous montre la représentation de "St Germain sous Herment" vers 1762 .

(cliquez)  
Cadastre napoléonien :
les premiers plans cadastraux de la commune furent établis en 1813.

(cliquez)
Carte du canton d'Herment et de tous les cantons des Combrailles

(cliquez)
Carte du Puy-de-Dôme


(cliquez)

Vue Aérienne

 

Les hameaux
Par définition, un hameau (ou écart) est un groupe de maisons trop petit pour constituer un village .
Actuellement, la commune de St Germain-près-Herment se compose de 10 hameaux.
 
Le Betz (ou Beix )

De 1890 à 1977 , une carrière de spath fluor y est exploitée par la société Teisset-Kessler de Clermont-Ferrand.
La couleur bleue , la cristallisation particulière du minerai et sa pureté lui donnent un caractère exceptionnel et font de ce minerai la référence des fluorines .
Ce spath fluor était envoyé exclusivement aux usines d'électrochimie d'Ugine pour la fabrication d'acide fluorhydrique .
En 1939 , la mine reçoit l'ordre de doubler sa production ainsi que l'autorisation d'affecter à l'extraction des ouvriers sous les drapeaux .
Mais l'infrastructure est jugée non adaptée à une telle production
*
En 1597, la famille Bouyon de Briffons avaient des appartenances au Betz qu'elle vend à Anna Jehan , épouse d'Antoine de Villelume.
**
 

* Documents d'archives Ad63 S 3402
** acte notarié cote Ad63 1J616

   
       Moulin et carrière du Betz

    Voir aussi : (cliquez)
  - minéralogie :
la fluorine du Betz
  -  livre "la mine du Beix" par p. Duboeuf et J.Jalicon
  - photos du minerai

 

Chadeau ou Chapdeaux en 1288 portait le nom de Despessac , nom d'une famille bourgeoise d'Herment . Pierre Despessac était Sieur de Chadeaux en 1288 *.
En 1435, cette famille y possédait encore un fief .
La famille Gaignon y possédait aussi des terres en 1619. **
Dès la fin du 17e siècle et sans doute plus tôt, la famille Solignat habitait ce lieu et eut de nombreux descendants sur St Germain-près-Herment .

*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
**Acte notarié Ad63 19G20

 

Le Chambessou
 ou  Champs Besson au moyen-âge était autrefois un domaine *

La famille Gaignon y avait des possessions en 1619. **
Antonia Gaignon, première épouse de Durand Bouyon fait entrer ces terres dans la famille Bouyon qui s'en dessaisit en 1669 au profit de Gilbert de Villelume alors époux de Jeanne Bouyon.
En 1714, Françoise de Villelume les apporte en dot à Antoine Sertillange *
La famille Sertillange y vit encore aujourd'hui.  

*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
**Acte notarié Ad63 19G20
 
Chez Bourrassat s'appelait Symon au XIV ème siècle , du nom de la famille qui l'habitait *
Dans l'extrait de l'acte ci-contre de 1657 comportant une transaction entre le Chapître d'Herment et Martial Desaymars l'un des tenanciers du lieu et époux de Marguerite Gaignon , le lieu-dit est nommé "Bourassat allias des Simonds en la paroisse de St Germain
En 1631, Marguerite Arnaud veuve de Durand Bouyon y vivait (acte ci-contre) **
Jusqu'en 1789, cette Seigneurie appartenait à la famille De Villelume , 
très ancienne et grande maison noble de haute chevalerie  originaire du château deVillelume  (Marinchal-Creuse) . Guillaume de Villelume fit partie de la première croisade en 1096, accompagnant Godefroy de Bouillon.

 

 


*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
 

 


Ad63 19G82- année 1657


Ad63 19G82- année 1631
"personnellem(ent) etably  honn(ete) feme Marguerite
Arnaud veufve de feu Mr Durand Boyon
hon(orable) homme m(aitre) Annet Boyon Anthoine
Thomas de Pierre  Thomas fre(res) enfans
de feu Jehan marchand habitant de ceste
ville dherment  ladite Arnaud dem(eurant) a Bourassat "

 

Chez Lavergne (Chez La Vergne)

Ce lieu-dit doit son nom à la famille La Vergne qui y habitait en 1338 *
Par son mariage en 1651 avec Jeanne Bouyon , dame de Bourrassat et de La Vergne, Gilbert de Villelume acquit ce fief et donna naissance à la branche des "De Villelume de la Vergne" ** . Cependant , cette famille habite ce lieu seulement à partir de 1760.

 

 

 


*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
** Tardieu " Histoire d'Herment"

 


Farges
ou Farghas en 1320 * où se trouvent l'étang et le dolmen.
En ce lieu , l'étang des Coulières ou "étang sec" connut un parcours assez particulier .
Resté longtemps asséché, il fut remis en eau en 2002, pour être vidé à nouveau en 2015.

  

 

 

 

 

                                                                                                                                     l'étang  sec" à Farges


Chez Perrière maintenant lieu-dit de la commune d'Herment , appartenait encore à St Germain-près-Herment en 1911.
Il doit son nom à Léonard Perrière , notaire à Herment en 1411. *
En 1616, Jean Perrière fils de feu Jean , les héritiers de Joseph Besse, Marguerite veuve d'Antoine Perriere sont tenanciers du village et payent la somme de cinq sols en droits divers à Jacques de Villelume seigneur de Barmontet **

*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
**Ad63 1Mi98


Montelbrut ou Monteil le bru au Moyen âge .
Ce lieu-dit appartenait à la Corrèze jusqu'en 1803 , date à laquelle il demande son rattachement
à la commune de St Germain-près-Herment , quittant ainsi la commune de Laroche-près-Feyt.
En 1555, Guillaume de Villelume y percevait des droits de 2 familles Bru et Boudet *

Début 1900, une mine de sulfate de baryte y était exploitée par la Société des mines d'or du Châtelet (exploitant en 1920)

*Ad63 1Mi 98
 

 

La Prade n'apparait quau XXème siècle . Ce lieu n'existe pas encore dans le recensement de 1911.


   La Prade


St Germain
 ou Sanctus Germanus en 1288 
le lieu-dit de St Germain se situait autrefois à l'emplacement de l'ancienne église est encore mentionné en 1886 dans les archives communales .
    

    lieu dit St Germain


Villedemange appelé Villa Domengha vers 1280 *, il est noté  Ville Demange sur la carte de Cassini et Villedemanche sur le cadastre de 1813.
En  1596, René Merle et Antoine Legoy en versaient des droits à Jacques de Villelume. **


mention de "viladomeghya" dans un acte de 1387 -   Ad63 19G 82


*D'après Tardieu " Grand dictionnaire historique du département du Puy-de-Dôme "
**ad63 1Mi98

                              
                                                  

  

 

 

 

Villedemange

 

Le Coudert compte un feu (ou foyer) en 1550 * 
Le Priorat apparait dans les recensements de 1872, avec 2 habitants
Le Moulin de Fontueux Ce lieu habité de St Germain près Herment est cité en 1892 **

* Tardieu " Histoire de la ville et de la baronnie d'Herment"

*
* D'après Faugères "Dictionnaire historique et géographique des lieux habités du département du Puy de Dôme"
 

Le Bois de Ligny
à partir de 1850 , les registres d'état civil mentionnent ce hameau qui n'en est plus un aujourd'hui
(encore mentionné en 1886 dans les archives communales).
Une seule famille de 3 personnes y est recensée dès 1851 : Pierre Michon,  Marguerite Mouty son épouse et François leur fils. Nous y trouvons 2 familles et 12 personnes en 1856.

Et d'autres lieux-dits que l'on trouve par exemple sur la carte IGN ou les plans du cadastre .
En voici une liste extraite de la base Fantoir accessible
ICI pour la Puy-de-Dôme et la Creuse :

Bessadoux, Les Besses Genilières, Bois de Teissoniere, bois du Tort , Bouchoux , Bouquet, Bourgnoux, Les Bruges, Buchon, Buige de L'homme , Champ de la croix, Champ Ladoux , les cotes, le coudert, creux du renard, derrière les granges du Betz, les Gorces, les Horts, sur Lafont , Infirmerie, Loches , Navert, Paccage Morlas , Poissadoux, Pré du Moulin, Pré Michaud, Quarte , La Sagnette , etc